GUILLEMAIN
SAINTURAT
PANEPINTO
MARECHAUX
André Guillemain a orienté son exercice professionnel vers l'évaluation des biens et des droits incorporels, principalement dans les domaines de la propriété commerciale et des partages successoraux ou post-communautaires, qu’il s’agisse du conseil ou de la conduite des procédures de fixation des indemnités d’éviction ou d’expropriation, des loyers ou plus généralement qui tendent à la réparation des préjudices quelle qu’en soit la nature.

Il intervient sur tous types de projets, des "flagship stores" aux commerçants individuels et conseille également les investisseurs et les foncières, ce qui lui permet d’appréhender les points d’équilibre entre les deux agents économiques que sont les propriétaires et les locataires, cette recherche d’équilibre constituant une aide précieuse dans l’accomplissement des arbitrages dont il est saisi.

De manière plus ponctuelle, il poursuit ses interventions en droit des assurances, notamment dans le domaine de la réparation des dommages matériels et immatériels.

Fort de son expérience et de sa connaissance des aspects non seulement juridiques mais économiques des opérations menées par ses clients, André Guillemain intervient de plus en plus fréquemment en amont des projets, sollicité dès les premières réflexions engagées. Pour autant, il maintient toujours son activité contentieuse afin de demeurer en phase avec la réalité judiciaire. De même, il attache une importance particulière à la diversité de sa clientèle, souhaitant couvrir ainsi le plus large spectre des attentes et des besoins du marché. La réussite de son exercice professionnel repose, avant tout, sur la confiance que lui accordent ses clients et la liberté dans la détermination des stratégies qui en découle.

André Guillemain est titulaire d’une Maitrise en Droit Judiciaire privé de l’Université Paris II et d’un certificat de spécialisation en droit immobilier. Il a complété cette formation juridique en suivant les cours du Master Finance de l’ESC-EAP.

Dès sa prestation de serment, il exerce dans ses locaux actuels du boulevard Saint Germain au sein du cabinet Max DAUJAT, alors spécialisé en droit des assurances et immobilier. Il est associé du cabinet dès sa deuxième année d’exercice. Le cabinet évoluera vers son organisation actuelle et orientera son activité par étapes, principalement vers l'immobilier commercial, ce qui permettra d’accueillir en 2000 Marie-Laurence Sainturat comme troisième associée.

André Guillemain est médiateur et arbitre après avoir suivi les formations du Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris (CMAP). Il est aussi Président de l’association d’arbitrage Audi Alteram Partem, partenaire du CMAP.

En 1998, il fonde notamment avec Marie-Laurence Sainturat, alors associée du Cabinet Bruno Boccara, l’Association des Avocats du Droit de la Propriété Commerciale (AADPC). Il en est actuellement le Président.

Il est l’auteur des fascicules sur le bail commercial édités par le Juris-Classeur commercial et publie des articles et commentaires notamment dans la chronique mensuelle de la revue Administrer, rubrique fixation judiciaire en matière de loyers et d’indemnités d’évictions.

En outre, André Guillemain intervient régulièrement dans différents colloques et formations, et après avoir participé pendant quelques années à l’initiation aux baux commerciaux des élèves avocats au sein de l'Ecole de Formation du Barreau, il enseigne aujourd'hui cette matière à ses confrères avec Marie-Laurence Sainturat, dans le cadre de la formation continue des avocats.